dimanche 24 septembre 2017

Elena Ferrante : L'amie prodigieuse


Edition : Folio, 2016

Résumé :

Naples, fin des années cinquante. Deux amies, Elena et Lila, vivent dans un quartier défavorisé de la ville, leurs familles sont pauvres et, bien qu'elles soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise. Lila, la surdouée, abandonne rapidement l'école pour travailler avec son père et son frère dans leur échoppe de cordonnier. En revanche, Elena est soutenue par son institutrice, qui pousse ses parents à l'envoyer au collège puis, plus tard, au lycée, comme les enfants des Carracci et des Sarratore, des familles plus aisées qui peuvent se le permettre.
Durant cette période, les deux jeunes filles se transforment physiquement et psychologiquement, s'entraident ou s'en prennent l'une à l'autre. Leurs chemins parfois se croisent et d'autres fois s'écartent, avec pour toile de fond une Naples sombre mais en ébullition, violente et dure. Des chemins qui les conduiront, après le passage par l'adolescence, à l'aube de l'âge adulte, non sans ruptures ni souffrances.
Formidable voyage dans Naples et dans l'Italie du boom économique, L'amie prodigieuse trace le portrait de deux héroïnes inoubliables, qu'Elena Ferrante traque avec passion et tendresse jusqu'au plus profond de leur âme.


Mon avis : (note 💗💗💗)

C'est une histoire de vie, une histoire qui fait se rejoindre deux destins, celui de Lila, douée pour l'école mais avec un tempérament de feu, et d'Elena, plus réservée, douée également pour l'école mais qui voue une admiration sans faille à Lila. Elle est le centre de son existence, elle vit pour recueillir son assentiment et pour se faire reconnaître comme une personne à part entière.
Au travers de ses yeux d'enfants, puis d'adolescente, on découvre la vie napolitaine, le machisme des italiens prêts à tout pour défendre l'honneur de la famille, la pauvreté, le milieu mafieux, et les sentiments amoureux.

C'est un livre pendant lequel on a l'impression qu'il ne se passe rien, alors que tout avance, petit à petit, au travers d'une voiture, d'un baiser, d'une paire de chaussures.
D'une écriture très élégante, Elena Ferrante nous emmène dans son univers avec beaucoup de facilité. On se sent napolitain pendant toute la lecture du roman, avec qu'une seule envie à la fin, poursuivre avec la suite.

Quelle belle révélation que ce livre ! Quels bons moments passés en compagnie des différents personnages. Quel plaisir de tourner les pages pour poursuivre cette histoire juste passionnante.
Car ce roman est juste étonnant par la justesse du ton, et l'impression que l'on ressent en finissant la dernière ligne.

Le 2nd tome est déjà dans ma PAL... 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire